Transport en République dominicaine

Pour se déplacer en République dominicaine, il existe plusieurs solutions en fonction des moyens financiers et des destinations. En général, les transports sont peu onéreux, mais il convient de se renseigner au préalable du coût moyen et ne pas hésiter à marchander si le prix vous paraît vraiment abusif.

Les routes sont en général en assez mauvais état, avec pas mal d'ornières. De plus, que ce soit en ville où à la campagne, il y a souvent des piétons, des mobylettes, voire des animaux sur le bord des routes. La prudence est de mise.

Les transports en commun

Transport République dominicaineLe transport le plus rapide est l'avion. On compte une dizaine d'aéroports en République dominicaine, qui sont desservis régulièrement. Les vols sont sécuritaires et confortables et le plus long des trajets dure une heure.

Sinon, sur route, on peut utiliser le bus ou les guaguas qui sont des minibus utilisés par la population locale pour les moyennes distances. C'est un moyen de transport authentique dans lequel il ne faut pas craindre d'être serré. Il existe également trois compagnies de bus officielles qui desservent les principales villes de l'île. C'est un moyen assez bon marché et confortable. Par contre, il n'est pas possible de réserver à l'avance.

Il existe également d'autres compagnies de bus non officielles qui sont moins sérieuses, notamment au niveau des horaires.

Le taxi

Il est assez facile de trouver un taxi, par contre dans la plupart des cas, il est impératif de négocier le tarif avant de faire un trajet. Les compagnies officielles sont plus sérieuses, mais la majorité des taxis sont des véhicules parfois en assez mauvais état.

On trouve également en République dominicaine des motos taxis, qui transportent un ou deux passagers sur des courtes distances. Il est à noter que bien que le casque soit obligatoire, son emploi n'est pas généralisé et les motos taxis n'en proposent pas.

La location de véhicule

La location de véhicule est une alternative appréciable qui permet d'être indépendant durant votre séjour. Si vous louez une ou des voitures, faites attention à la manière de conduire. Le code de la route est bien souvent remplacé par la loi du plus fort, alors ne vous fiez pas de façon absolue aux feux rouges et aux stops. Une voiture ou une moto risque de surgir à n'importe quel moment.

Si vous louez une moto, n'oubliez pas le casque, c'est essentiel pour votre sécurité. Et même si les autochtones l'oublient volontiers, la police reste vigilante, surtout envers les touristes.